Zootopie : notre avis sur le monde de Judy Hopps

lechasseurdeprimes_zootopia

S’il y a bien un long métrage qui a retenu l’attention en 2016, c’est Zootopie ! Débarqué dans les salles en début d’années, le film d’animation surfe sur tout ce qui a déjà fait le succès des œuvres de Disney. Si le dernier des studios suit un arc bien tracé, il nous a aussi réservé quelques petites surprises !

Des animaux, et rien que des animaux

Zootopie-lechasseurdeprimeSon titre le laissait deviner : Zootopie ne met en scène que des animaux ! L’histoire se passe ainsi dans la ville du même nom où toutes les espèces animales cohabitent paisiblement. Bien que Disney mette un point d’honneur à illustrer un monde où les animaux ne se dévorent pas entre eux, certains clichés se font bien sentir tout au long du film. Zootopie regroupe ainsi un bon lot de clichés : les lapins qui ont des dizaines d’enfants à la suite, les renards qui sont des petits scélérats, le lion qui dirige la ville.

Le monde de Judy Hopps est régi par un ordre qui rappelle la place de chaque animal dans la nature. Tous ces détails s’oublient bien vite, une fois qu’on pose les yeux sur ces personnages hauts en couleur ! Parce que Zootopie, c’est aussi une animation où on découvre des caractères assez fun pour nous surprendre avec leur tempérament.

Un arc narratif prévisible

L’arc narratif de Zootopie n’apporte rien de vraiment particulier, car il suit celui de tout Disney qui se respecte. Il faut donc s’attendre au grand classique où les méchants sont punis et où les gentils sortent vainqueurs. Zootopie arrive pourtant à apporter de la nouveauté grâce à la petite lapine qui tient le rôle principal. Loin des clichés des princesses qu’il faut sauver, Judy Hopps veut faire partie des forces de l’ordre.

Proie prédéfinie par excellence, elle arrive pourtant à se démarquer dans un monde où la catégorie des prédateurs domine. Le dénouement de l’histoire montre même que la mignonne petite boule de poil parvient à résoudre son enquête alors que tout semble perdu. Si elle est bien aidée par un renard, Judy Hopps joue ici une héroïne qui n’aura pas volé son mérite.

Une référence en matière d’animation ?

zootopie-lechasseurdeprimesQu’on se le dise : Zootopie est aussi drôle que surprenant. Disney a sorti le grand jeu pour que ce film d’animation devienne une référence : le travail sur l’animation du monde animal, le peaufinage des expressions faciales… les studios ont réalisé un petit exploit. Plus que cela, Zootopie ne s’adresse pas uniquement au jeune public ! Le but éducatif du dessin animé se dévoile sans peine, et rappelle autant les devoirs de citoyenneté de chacun que l’importance de l’honnêteté.

La représentation reste tout de même utopique, car tout dans le film a pour vocation de rappeler que tout le monde peut renfermer une part de beauté et de gentillesse. Les thèmes moraux ne sont jamais loin, et s’insinuent merveilleusement entre des scènes hilarantes où petits et grands trouveront largement à se divertir. Déjà culte auprès des plus jeunes, Zootopie a cependant un bout de chemin à faire avant de s’imposer réellement comme une nouvelle référence en animation.