Mon avis sur le film : Mr Wolf

critique-avis-Mr-Wolff

Le film Mr Wolff réalisé par Gavin O’Connor, est un thriller américain captivant relatant les aventures du justicier Mr Wolff. Le rôle principal revient à Ben Affleck. Depuis sa sortie les critiques sont totalement divisés. Le film reçoit une moitié de critiques favorables et une autre moitié plutôt contre surtout en ce qui concerne les critiques françaises.

Histoire complexe, personnage principal performant

Mr Wolff ou Christian Wolff est un comptable à la fois génie en mathématique mais autiste qui joue le justicier. Ce premier rôle est attribué à Ben Affleck. Il travaille comme comptable le jour, parfois pour des organisations terroristes et des trafiquants de drogues. Mais quand vient la nuit Mr Wolff joue le super combattant contre ces criminels. En plus, il trahit ses clients pour les dénoncer auprès de Raymond King un agent du trésor des États-Unis. Donc durant le film, Mr Wolff prend de multiple facette, tantôt un banal comptable, tantôt un super héros qui va à l’encontre des hors la loi. On constate donc que l’histoire est complexe. Mais Ben Affleck sait parfaitement tenir ces rôles quelquefois contradictoires. On peut dire que sa contribution apporte le plus du film.

Rappelons que Christian Wolff était un enfant autiste. Sa mère l’abandonne lui et son petit frère pour son handicap. Mais son père un officier militaire américain, choisit de l’aider à surmonter ce comportement. Alors il décide de former ses fils aux combats. Quand son ainé arrive à l’âge adulte il choisit de combattre les criminels.

critique-mr-wolff-avis-film

Scénario peu original, trop de flashbacks

A première vue, l’intrigue est très intéressante. Mais dans le déroulement de l’histoire on constate que les revirements de situation sont prévisibles. En plus, dans Mr Wolff ou The Accountant son titre original, les motivations de chaque personnage sont bien racontées surtout celui du personnage principal. Cela implique donc des voyages dans le temps en coupant les évènements présents. Mais on observe trop de flashbacks. En effet, dans la deuxième partie du scénario, l’histoire devrait avancer plutôt que de traîner sur les longs récits du passé. Cela devient agaçant parfois. Toutefois, ces retours en arrière aident le film dans son démarche notamment quand il raconte l’enfance difficile de Christian. Donc on est entraîné dans l’émotion quant à l’autisme du petit Wolff et l’abandon de sa mère. Le vrai plus du scénario repose donc sur le passé émouvant de Wolff plutôt que sur son présent.

Un bon casting

En plus de Ben Affleck qui sait s’imprégner de son rôle, le casting est plutôt efficace. D’abord on retrouve J.K. Simmons interprétant Ray King, qui excelle dans son émotion. Ensuite s’ajoute au casting Jon Bernthal qui n’est pas vraiment exploité dans son talent. Citons aussi Anna Kendrick même si son personnage dans le film est jugé inutile.

D’un point de vue général, Mr Wolff est un film peu captivant de par les cadrages, les environnements et les effets spéciaux malgré une histoire bien écrite. A vrai dire, il manque un peu de piment pour pouvoir rivaliser avec le film Fast and Furious, résumé ici.